Projet d’un accord de coopération entre l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) et le Conseil des partis Politiques Africain (ACPP)

Le préambule:
• Partant des objectifs communs des deux parties représentant dans le travail pour le développement et la promotion des communautés humanitaires (sans discrimination) un développement global ,l’amélioration de tous leurs situations , le renforcement de leurs capacités et la garantie de leurs droits fondamentaux à une vie libre et digne.
• En reconnaissance de la volonté commune des parties de coopérer et de travailler ensemble pour atteindre ces objectifs:
Chacun du Conseil des Partis Politiques Africains (ACPP) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) ont approuvé l’établissement d’un accord de coopération entre eux pour renforcer la coopération et la solidarité, et l’accord comprend les éléments suivants:

Le premier article : les objectifs.
1) Le renforcement des liens de coopération entre les deux parties pour moderniser et développer l’action commune.
2) Travailler ensemble pour moderniser et améliorer la situation humanitaire et à assurer leurs droits fondamentaux à une vie digne et libre.
3) La coopération et à travailler ensemble pour la promotion des communautés sur le continent africain et la promotion de tous les aspects.

Deuxième article: la Coopération et la coordination
1) Les parties ont convenu d’établir des mécanismes de coopération et de coordination continues entre eux pour atteindre les objectifs communs.
2) La coopération inclut les questions liées au domaine du travail des deux parties, en plus des objectifs et des activités dans les domaines concernés, et d’intérêt pour les deux parties et être sous leurs auspices directe.

Troisième article: consultation
1) En cas de besoin et selon l’accord entre eux , les parties tenir des séances de consultation pour étudier les moyens appropriés pour garantir l’efficacité requise de leur activées commun et que chaque Partie notifie l’autres des activités et les programmes proposées pour la consultation.

Quatrième article: l’échange d’informations et les documents
1) Les Parties échangeront des informations, des documents ,des recherche et les études relatives aux questions concernés leurs domaines de leur travail.
2) Les Parties échangeront plus spécifiquement des informations sur les dates des programmes et des activités conjointes et autres pertinentes aux objectifs du suivi et de la participation si nécessaire.

Cinquième article: le soutien et l’échange d’expertise dans les domaines techniques et technologiques
1) Aucune partie ne peut pas demander l’assistance de l’autre partie pour élaborer les études techniques et les enquêtes nécessaires pour mettre en œuvre ses objectifs, y compris le députation d’experts des deux côtés.
2) Les divers comités technique dans chaque partie doit étudier la demande du de l’assistance technique et le placer permis des programmes et des activités appropriées à lui, afin de fournir l’assistance nécessaire selon les arrangements à convenir.

Sixième article:
Les parties peuvent conclure d’autres accords entre eux, s’il est nécessaire pour atteindre leurs objectifs communs.

Septième Article:
Le Secrétaire général de (ACPP) ou son représentant et le directeur général de l’UNESCO ou son représentant tient des consultations périodiques pour examiner les difficultés ou les obstacles qui pourraient entraver la mise en œuvre de cet accord.
Huitième artiche: le Program exécutive
Pour assurer la mise en œuvre de la Convention de la coopération, les parties établissent un programme exécutif signé représente le plan exécutif de l’accord.
Neuvième article: la ratification de l’accord et commencer à travailler
Cet accord ratifié par les autorités compétentes des deux parties et signé par le Directeur général de l’UNESCO et le Secrétaire général (ACPP) et d’appliquer après la signature.

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture
(UNESCO)
Irina Bokova

Le Secrétaire général du Conseil des Partis Politiques Africains
Dr. Nafie Ali Nafie,

Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *